a X s chez SanVin

Mes humeurs en général et l’accessibilité du web en particulier


Accueil du site > Mes réflexions > Je vois beaucoup de bonheur... ou un bref aperçu d’un futur proche.

Je vois beaucoup de bonheur... ou un bref aperçu d’un futur proche.

mercredi 7 mai 2008, par Sanvin (20/100)

Suite à la publication de deux articles sur OpenWeb :

Et après une longue maturation, je me suis lancé à toutes jambes dans une petite réflexion sur notre métier, je devrai dire « sacerdoce ».
Merci à Elie Sloïm, il m’a mis les yeux en face des trous !

Même pas vrai !

L’accessibilité n’est pas un pansement que l’on colle lorsque la plaie saigne.
Si l’on fait intervenir l’accessibilité tardivement (en pensant souvent : on « les » met devant le fait accompli, comme ça « ils » pourront pas tout nous casser et de toute façon « y’a plus le temps, on met en prod demain ! »), il est impossible de rattraper les erreurs.

Un autre problème se pose lorsque la couche d’accessibilité n’est mise en place que par des « experts » à la fin de chaque grande phase de la conception (vécu comme une punition divine à laquelle on ne peut échapper). Ici le temps passé à faire les allers-retours et à corriger toutes les erreurs (même celles automatisables) font exploser le budget.

Le commun des mortel (le non initié), pense qu’un site est accessible ou ne l’ai pas (0/1 du binaire, très manichéen).
Cette vision passéiste de l’accessibilité me laisse sans voix (mais pas sans plume). Comment peut on encore penser l’accessibilité web comme un fait acquit pour la durée de vie d’un site.
Même l’acquisition d’un niveau ou d’un label n’est pas une fin en soi : ça y est, on est accessible, ouf, c’est enfin fini !

On ne peut plus, contenu des évolutions récentes, continuer à penser que l’accessibilité est une abstraction, un mal nécessaire (très souvent imposée) déconnecté du reste de la chaine de conception d’un site.
NON, l’accessibilité doit être un effort au long court, prenant en compte tous les aspect de la vie d’un site.

L’accessibilité doit, de manière naturelle, devenir une phase, une composante de plus dans le processus de création de site comme le sont le design, l’intégration, le développement, le suivi…
C’est un processus continu et itératif qui, tout au long de la vie d’un site, doit permettre de peu à peu mais constamment améliorer l’accessibilité et par la même sa qualité tout au long de la durée de vie d’un site.

I have a dream that one day… ou comment je vois l’évolution de l’accessibilité du web.

La mise en accessibilité doit être le fait d’une équipe technique (designers, intégrateurs, développeurs) formé à l’accessibilité, conscient qu’elle fait partie des contraintes et des limites comme toutes les autres auxquelles nous faisons face tous les jours.

Les tests doivent permettre de valider définitivement les différentes étapes et faire sauter les derniers points bloquants en recentrant la problématique sur les utilisateurs. Ces tests permettre de rendre utilisable un site, même si, au final il n’est pas « accessible » dans sa première version, du moment que l’amélioration progressive est le but poursuivi.

Les points techniquement les plus complexes (Flash, Flex, Ajax, vidéo…) doivent être laissés aux spécialistes, c’est ça qui fait leur valeur ajoutée.
Au-delà de l’accessibilité comme entité monolithique, immuable, seule face à tous, l’évolution doit nous amener à englober l’accessibilité dans un concept plus large : la qualité complètement intégré dans la conception et le suivi d’un site et ça c’est se ranger du côté de l’utilisateur (je n’ai pas d’actions chez Opquast, promis !).
La qualité, non seulement dans le processus de fabrication (code commenté et normalisé, suivi et reporting, tests utilisateurs…) mais la qualité aussi du produit fini et tout au long de sa vie : pour optimiser, anticiper et prévoir !

Bon, une petite synthèse et au lit !

Vous allez me dire rien de neuf !

Pour mes camarade de jeu, les experts en accessibilité, en effet, rien de révolutionnaire, tout au plus un essai de formalisation. Pour les autres, peut être un peu de matière !

En résumé :

  • Une équipe technique formée à l’accessibilité.
  • Un processus de mise en accessibilité à chaque phase de la vie du site.
  • Des experts pour résoudre les points délicats ou complexes.
  • Des tests utilisateurs pour valider et repérer les points bloquants.
  • Un but, l’amélioration progressive itérative.
  • Un élargissement de l’accessibilité vers le concept plus général de qualité de la démarche et du produit fini.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Retour haut de page